DÉFINITIONS

Les Ratios de frais de gestion (RFG)

Écrit par Le Dividende.com

Un fonds commun de placement est un portefeuille géré par un professionnel qui a la responsabilité de choisir des produits financiers selon ses compétences et selon le mandat qui lui est donné. Ceci est un outil très efficace afin de diversifier son portefeuille d’investissement à faible coût. Au lieu d’acheter chaque produit financier individuellement, une personne peut donc acheter une participation dans le fonds commun et être exposé au rendement de tous les produits dans celui-ci.

Ratio frais de gestion (RFG)

Un fonds commun de placement est un portefeuille géré par un professionnel qui a la responsabilité de choisir des produits financiers selon ses compétences et selon le mandat qui lui est donné. Ceci est un outil très efficace afin de diversifier son portefeuille d’investissement à faible coût. Au lieu d’acheter chaque produit financier individuellement, une personne peut donc acheter une participation dans le fonds commun et être exposé au rendement de tous les produits dans celui-ci.

Cependant, même si plusieurs pensent que la participation dans un fonds commun de placement est gratuite, ceci n’est pas tout à fait vrai. Chaque fonds commun est assorti d’un ratio frais de gestion. Ce frais est exprimé est pourcentage. Supposons qu’un fonds commun possède la mention suivante dans sa fiche descriptive :

Frais de gestion : 2,00%
Ratio frais de gestion : 2,50%

Qu’est-ce que cela veut dire? Doit-on payer 2% de notre investissement par année en frais? Ou est-ce plutôt 2,50%?

Différence entre le frais de gestion et le ratio frais de gestion (RFG)

Le frais de gestion est le montant payé à l’équipe de gestionnaire chaque année pour implanter leur stratégie d’investissement. Ceci constitue habituellement la plus grosse dépense au niveau de la gestion d’un fonds commun. Ce frais inclut les salaires des employés de l’institution financière, et le coût de leurs conseils.

Le ratio frais de gestion, quant à lui, inclut le frais de gestion précédent, mais ajoute aussi toutes les autres dépenses administratives liées à la gestion des fonds communs comme par exemple :

  • Frais d’archivage des données
  • Frais d’envoi pour les relevés de comptes des clients
  • Frais pour la comptabilité des produits détenus dans le portefeuille
  • Frais pour les rapports annuels de fonds communs et tous les autres rapports demandés par la conformité
  • Taxes – Ces frais sont considérables car le frais de gestion d’un fonds commun est un service taxable, et cette taxe est refilée aux investisseurs

Le ratio frais de gestion englobe donc tous les frais chargés pour la gestion du fonds commun de placement.

Qu’est-ce qui fait varier le frais de gestion?

Le frais de gestion varie beaucoup selon le mandat choisi. En règle générale, plus la stratégie d’investissement est complexe, plus le frais de gestion sera élevé. Par exemple, si le fonds commun a comme mandat d’investir dans des pays situés dans des marchés émergents, l’achat des titres et la recherche sur les titres va coûter plus cher qu’une autre stratégie d’investissement qui réplique un index populaire.

Ce frais de gestion est donc la récompense des gestionnaires de portefeuille pour leur travail de recherche et de gestion. Plus le travail est lourd, plus ils seront récompensés à travers ce pourcentage de frais de gestion.

Les frais payés ne sont pas mauvais en soi, car un fonds mutuel offre un service de diversification qui serait difficile à répliquer si l’investisseur voulait procéder par lui-même. Cependant, il faut comparer le frais de gestion avec la qualité du service reçu.

Façon que le ratio de frais de gestion est perçu

Pour savoir comment les frais de gestion sont payés par l’investisseur, il faut illustrer le fonctionnement d’un fonds commun de placement. Une institution financière recueille des montants de ses clients, et avec ces montants elle peut acheter des produits financiers. Les personnes qui ont investi un montant d’argent obtiennent des parts dans le fonds communs de placement en tant que contrepartie à leur investissement. Supposons qu’une firme financière a obtenu 1 000 000$ pour lancer un nouveau fonds de placement. Il va y avoir 100 000 parts à 10$ chacune. Le ratio frais de gestion est de 2.50%.

Prix par part = 1 000 000$ valeur du fonds / Nombre de parts
= 10$ par part

Par la suite, il faut calculer le ratio frais de gestion quotidien. Il suffit de diviser le ratio frais de gestion 2,50% par le nombre de jours ouvrables dans l’année.

= 2,50% / 250 jours ouvrables
= 0,01% par jour ouvrable.

Ceci veut dire que chaque jour ouvrable, peu importe le rendement du portefeuille, l’institution financière va prendre 0,01% du montant total de fonds commun en tant que frais de gestion.

Si le rendement de la prochaine journée ouvrable est de +0,50%, le vrai rendement pour l’investisseur sera de 0,49% suite aux frais de gestion. La valeur du fonds commun augmentera de 1 000 000$ à 1 004 900$ et le prix par part montera de 10$ à 10.049$. La différence de 0,01% ira à l’institution financière

= 1 005 000$ avec 0,50% de rendement – 1 004 900$ après frais de gestion = 100$ qui ira à l’institution financière

Ceci semble peu, mais les fonds communs de placement ont souvent des valeurs de plusieurs millions de dollars, même plusieurs centaines de millions de dollars dans certains cas alors ce montant quotidien peut augmenter rapidement.

Ceci est aussi vrai lorsqu’il y a une perte. Par exemple, supposons que le rendement au cours d’une journée est de -0,30% de la valeur des actifs. Avec les frais de gestion, la perte pour l’investisseur sera -0,31%. Même si le fonds commun a subi une perte, l’institution financière doit quand même prélever un montant pour poursuivre ces activités.

Frais des transactions

Cependant, le frais de gestion n’inclut pas les commissions rattachées aux transactions pour établir ou modifier la stratégie. Généralement ces frais sont plutôt bas. Ces frais ne sont pas inclus car ils ne peuvent pas être déterminés d’avance. Par exemple, suite à une nouvelle analyse, le fonds commun peut décider de vendre un produit financier pour en acheter un autre pour ainsi améliorer la composition du portefeuille. Cette vente va entraîner des commissions pour le courtier, qui seront pris à même le fonds commun. Ces frais sont donc à l’extérieur du ratio frais de gestion. Cependant, un fonds commun peut avoir plusieurs transactions dans une année comme il pourrait ne pas en avoir également si la stratégie d’investissement est plutôt passive.

Rendement affiché

Les rendements sont toujours nets du ratio frais de gestion. Ceci veut dire qu’un fonds commun qui affiche 8% de rendement pour une année, a fait un rendement plus élevé mais avec les frais de gestion qui ont été déduits de façon quotidienne, le rendement pour un investisseur est de 8%. Donc, si deux entreprises détiennent les mêmes produits financiers, celle qui aura le ratio frais de gestion moins élevé aura le meilleur rendement pour la même période.

Les rendements sont donc facilement comparables entre les produits semblables. Par exemple, si un gestionnaire d’actions canadiennes a réussi à obtenir un rendement de 10% pour une année (après avoir déduit le ratio frais de gestion de 3%), alors qu’un autre gestionnaire d’actions canadiennes a obtenu un rendement de 9% (après avoir déduit le ratio frais de gestion de 1%), le premier gestionnaire demeure préférable même avec ses frais de gestion 3 fois plus élevé. La seule possibilité d’amélioration est de savoir s’il est possible de répliquer la stratégie du premier gestionnaire mais à moindre coût.

A propos de l'auteur

Le Dividende.com

Blogue sur l'investissement, la gestion responsable des finances et des dettes.

Laisser un commentaire