INVESTISSEMENTS REVENUS DE DIVIDENDES

30% de rendement annuel depuis 13 ans !

 

 

30% de rendement annuel depuis 13 ans !

 

Oui oui, vous avez bien lu, 30% de rendement annuel depuis 13 ans.

Tout de suite, vous vous dites ça ne se peut pas, le gars est fou, il ne sait pas compter, pourquoi n’est-il pas déjà à la retraite etc !

30% c’est la contribution des Gouvernements du Québec et du Canada aux dépôts que l’on fait dans le REEE (Régime Enregistré d’Épargne Étude) de nos enfants. Étrangement il semble que cette solution ne soit pas nécessairement la plus populaire et pourtant qui peut lever le nez sur 30% de rendement ?

De mon côté, je lis de nombreux blogues, j’envie tous les investisseurs qui ont de gros portefeuilles leur procurant de généreux dividendes. En regardant de mon côté toutes mes options, mes fonds et mes capacités de générer des rendements constants c’est le REEE qui a gagné.

 

Les contributions au REEE ne procurent pas de retour ou de baisses d’impôts comme le fait le REER. Cependant le REEE a l’avantage, entre autre, de procurer des subventions des Gouvernements. Les revenus du REEE peuvent éventuellement être ajoutés au revenu étudiant de votre enfant et techniquement celui-ci ne  payera d’impôts sur ceux-ci. Vos contributions et les revenus générés peuvent éventuellement être utilisés pour payer une partie ou la totalité des études post-secondaires de votre enfants, sinon, utilisés pour cotiser à votre CELI ou REER.

Bref, c’est une façon très efficace d’accumuler un jolie magôt (jusqu’a 50,000$) et d’utiliser ensuite celui-ci en tout ou en partie pour vous même.

Techniquement, vos avez 17 ans (jusqu’a la 17ième année de votre enfant) pour faire fructifier année après année vos 2,500$ de contribution auxquelles sont ajoutés les 30% de contribution des Gouvernment + le rendement générés + les dividendes reçus (dans mon cas en tout cas 🙂 ) de mes contributions.

Pourquoi pas vous ?

 

 

A propos de l'auteur

Le Dividende.com

Blogue sur l'investissement, la gestion responsable des finances et des dettes.

Laisser un commentaire